Mémoire Partagées Algérie-France

La Casbah-années 30-image cinémémoireAlgérie années 60-Image CinémémoireAlger-Atelier-Mémoire-Photo Agnès O'MartinsAlgerie-cinéma amateur algérienLa Casbah années 30-image cinémémoire

Mémoires partagées Algérie
« Mémoires Partagées », initié par Cinémémoire en 2007, est un projet global de coopération qui s'inscrit dans la lignée du projet Mémoire du monde initié par l'UNESCO, et du Plan Image d'Archives du Ministère des Affaires Etrangères français.
« Mémoires Partagées » a pour but de tisser et de pérenniser un réseau d'acteurs et de structures voués à la conservation, la diffusion et la réalisation de projets archivistiques, en croisant les sources sur l'histoire coloniale et post-coloniale et en partageant les regards sur ce passé commun.
Les actions menées par Cinémémoire en Algérie depuis 2008 ont permis de mettre en place des partenariats de formation, de diffusion et de création avec des structures de conservation telles que la cinémathèque Algérienne et avec le réseau des cinéastes amateurs algériens.


L'exposition événement du MuCEM, Made in Algeria – Généalogie d’un territoire ,est la première exposition d’envergure jamais réalisée consacrée à la représentation d’un territoire et sa fabrique : celui de l’Algérie. Elle a ouvert ses portes le 19 janvier dernier se déroulera jusqu'au 2 mai 2016.

En complément et en prolongement de cette exposition , le musée propose un espace de dialogue et de réflexion autour de ces moments d’histoire qu’ont été la conquête puis la colonisation de l’Algérie.

http://www.mucem.org/fr/programmation/ahmed-zir-un-cineaste-en-liberte

ahmed zir

A cette occasion, Le MuCEM a choisi de mettre en avant le travail d'Ahmed Zir en diffusant d'autres de ses court-métrages , en présence du réalisateur , Dimanche 13 mars 2016 à 17h.

Il manie la caméra comme un porte voix pour mettre en scène dans la plus grande liberté les grandes questions humanistes : l’amour, la guerre, le respect, la dignité, la paix. Ses films dressent un portrait sans freins et sans concessions de la société Algérienne. Ahmed Zir manie le symbole et le raccourcis pour faire tout avec rien. Il existe en marge de la création officielle, dans l’univers du cinéma expérimental. L’esthétique dépouillée rime avec authenticité et espoir. Au delà de la question nationale, les films d’Amhed Zir questionnent la condition humaine d’un point de vue universel.

« Depuis la fin des années 70, Ahmed Zir travaille seul, à l’écart, en marge du cinéma officiel. Ce cinéaste « en liberté », a réalisé plus de 45 films, dont 35 ont été primés dans les festivals internationaux. Il était considéré par Serge Daney comme « le » cinéaste algérien. Son œuvre oscille entre réalisme, poésie, et expérimentation. La preuve avec ce programme de courts métrages réalisés entre 1979 et 2015. »

- Nuages d'Automne
- Aurore
- Le Pâtre de l'ordre
- Qui suis-je
- Infomania
- Seuls les oiseaux
- Cessez-le-feu
- Images, passion, histoire

Vous pouvez avoir un aperçu du travail d'Ahmed Zir à travers le film, Solo, qui montre le quotidien d'un jeune homme, teneur de mur, et ce qu'il a d'ennuyeux, de répétitif.

Les plans sur ses gestes, les "inserts" des images de sa pensée et les plans de son quartier nous plongent un instant dans sa vie (ce qu'il ressent et où il vit).
Les va-et-vient entre le dehors et le dedans (par l'intermédiaire d'un portail et d'une porte) séparent son mental de son quotidien, évoquent une limite, un enfermement.

{mp4remote}http://streaming.cinememoire.net/circuitcourt/videos/ZIR_Solo.mov{/mp4remote}

DVD en vente sur la boutique Circuit-Court : Ahmed Zir : le cinéma algérien en liberté >

 

made-in-algeria

La nouvelle exposition temporaire du Mucem, Made in Algeria – Généalogie d'un territoire, à ouvert ses portes du 20 janvier au 2 mai 2016.

Inaugurée ce mardi par les ministres Algériens et Francais de la culture, elle est le fruit d’une étroite collaboration entre l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM).

« L’exposition réunit un ensemble de cartes, dessins, peintures, photographies, films et documents historiques ainsi que des œuvres d’artistes contemporains qui ont arpenté le territoire algérien. Près de 200 pièces sont présentées provenant des plus grands musées français et étrangers ainsi que des créations contemporaines inédites… Un ensemble de cartes originales, d’une qualité esthétique rare, est pour la première fois montré au public. »

Ahmoudi Abdelwahab: duel à Dingo ZingoHistoire du cinéma amateur Algérien

« L'histoire du cinéma amateur constitue un inextricable imbroglio. Loin d'être de simples enregistrements de la vie familiale, les films d'amateurs demandent à être considérés comme des processus de structuration de l'histoire,de la mémoire et de l'imaginaire politique et psychique, aux niveaux local, régional, national et transnational.»

Patricia R. Zimmermann, extrait de «Cinéma amateur et démocratie», revue Communications, 68, 1999. Le cinéma en amateur.

cessez-le-feu-court-metrage-ahmed-zirProjection de "Cessez le feu" et hommage à Ahmed Zir
aux Journées Cinématographiques de Sétif, Algérie, du samedi 15 au lundi 17 mars 2014
Projection en présence du réalisateur.
Programme complet du festival >


formation-pro-numerisation«Valorisation du patrimoine audiovisuel par le biais des nouvelles technologies»
Formation des conservateurs restaurateurs aux archives filmiques de la Cinémathèque Algérienne, dans le cadre du Programme Franco-Algérien de Formation Supérieure (PROFAS*), géré par l'Institut de Formation en Territoires Méditerranéens.
Une formation professionnelle de six mois permettant de développer les compétences liées à la gestion d'un fonds d'archives audiovisuelles: de la numérisation des films et vidéos de divers formats à la gestion numérique d'un fonds d'archives audiovisuelles, jusqu'à leur mise en ligne et leur diffusion.

Cinéma amateur algérien Cinéma amateur algérien: la collecte de films continue!

Rencontres à Alger avec les cinéastes et les personnes qui ont connu et participé à l' aventure de cet autre cinéma, si créatif et si fragile...
Ahmed Zir et Claude Bossion continuent leurs recherches et leur collecte des trésors de ce cinéma méconnu.

Cinéma sous les étoiles- festival Annaba, AlgérieCinéma sous les étoiles
Pour la sauvegarde du cinéma amateur algérien
Ciné-conférence de Claude Bossion, directeur de Cinémémoire
29 juin 2013, Institut Français, Annaba
Ahmed Zir: le cinéma algérien en liberté
Projection en présence du réalisateur
29 juin 2013, Institut Français, Constantine
30 juin 2013, Institut Français, Annaba

DVD-Ahmed-ZIr-Le cinéma algérien en Algérien en libertéLe cinéma algérien en liberté d'Ahmed Zir
Projection et débat le Dimanche 11 novembre 2012 à 16h

Dans le cadre des Rencontres Internationales des 25es Instants Vidéo
et à l'occasion de la sortie du DVD édité par Circuit-Court


FRICHE DE LA BELLE DE MAI 41 rue Jobin, 13003 Marseille